mercredi 3 mars 2010

Les Bleus frustrés ? On peut comprendre...

 Pas moins de 7 anciens joueurs du College du Vieux Montréal ce sont engagé avec le Rouge et or .Que c'est-il passée ? Qu'est-ce qui motive ses joueurs à quitter leur mère patrie ?...Bonne questions. Pourtant, les Carabins leur offres depuis plusieurs année une équipe compétitives ; alors , quel est le problème ? Comme tout bon blogeur en herbe , j'aime bien fouiner un peut partout pour vérifier l`état d'âme de chacuns. C'est ainsi que, après avoir lu que Julian Bailey ( du college Vanier ) et un bon ami de Hugo Desmarais avait pris la décision de se joindre au Rouge et Or , je suis aller fouiner chez nos amis les bleus ( Allez les bleus ! ) de l'autre coter du Madrid ( reprenant leur expressions ) afin de vérifier leur réaction. Et c'est sans surprises que j'ai noté un brin de frustrations dans leur textes encore une fois très étoffé et professionnel (sans blagues). Ils ont même suggérer au partisans Carabinier d'accumuler les hués envers les déserteurs. Enfin..., quel Mélodrame!
Le bal a commencé quand Arnaud-Gacon Nadon a pris la décision de quitter la mère patrie pour rejoindre les rangs de l'UL; on sait maintenant que Nadon avait promis a coach Santerre qu'il s'alignerait avec les siens lors de son retour de la NCAA.
 Richard Boutin du Journal de Québec a recueilli les commentaires du joueur présentement a Orlando :
« Je ne voulais pas jouer huit ans pour le Vieux-Montréal » (Marc Santerre est l’ex-entraîneur en chef des Spartiates), ajoute l’ailier défensif, choisi au sein de l’équipe d’étoles des recrues de la conférence USA à sa seule saison à Rice. J’ai fait part de ma décision à Denis Touchette (coordonnateur défensif des Carabins) pour qui j’ai un grand respect. J’avais fait la même chose avant de partir pour les États-Unis. » 
« Tant mieux si j’ai eu une influence sur les finissants des Spartiates, a-t-il dit. J’ai été le capitaine des cinq recrues en 2007 au Vieux-Montréal. Je vais m’engager dans le recrutement chaque année, tout comme Jean-Alexandre Bernier. Je veux leur montrer pourquoi j’ai choisi Laval. » 
« En portant le rouge, je reviens à mes origines, puisque je suis un ancien de Jean-Eudes, a-t-il dit. Les deux fois où j’ai porté le bleu (Carabins et à Rice), l’expérience n’a pas marché. »  
« Comme lorsque j’ai choisi de m’en aller dans la NCAA, j’avais besoin d’un plus grand défi et c’est pourquoi j’ai opté pour Laval, a-t-il expliqué. Parce que j’habite à deux minutes de l’Université de Montréal, que je connais très bien l’entraîneur-chef et que plusieurs de mes amis y sont déjà, la décision aurait été trop facile de choisir les Carabins. J’avais besoin de vivre une nouvelle expérience. » 
  « Mon rêve n’était pas de jouer dans la NCAA, mais dans la NFL ... J’ai toujours la chance de le réaliser puisque des joueurs universitaires canadiens atteignent la NFL. »   
Toute cette histoire d'amour est bien belle; mais la vérité pour moi est que Nadon  ( comme Fredo Plesius, Francis Claude et David Bouchard ) à penser a son avenir en premier lieu .Après avoir vécu le rêve américain il a choisis de revenir au bercail dans le programme qui a ses yeux lui donnera les meilleur chance d'atteindre les majeurs , celui du Rouge et Or. Par la suite, d'autres futur vedettes et amis des Spartiates comme Hugo Desmarais, Julian Baily on suivis. (et on les remercie !) Mais pourquoi Nadon n'est il pas resté au pays de l`oncle Sam ? La nouvelle règlementation de la NCAA ( qui décrète que les années passées dans un Cégep ou un collège du Québec comptaient dans les années d'éligibilité d'un étudiant-athlète, dont le maximum est de cinq ans.) est un couteau a deux tranchant ; d'un coté bonne pour la LFUQ et de l'autre moins bonne pour les joueurs ; en particulier qui espère jouer dans la grande NCAA aprés leur 3 ans de colleges.Combiné à cela le fait indéniable que le calibre est toujours grandissant dans la LFUQ et que maintenant il est possible de faire le grand saut directement dans la NFL, font que de plus en plus de joueurs mécontents de leur sort dans la NCAA ( div. 1 et 2 ) reviendront ou resteront au bercail jouer un football de haut calibre tout en gardant une bonne visibilité de la part des grandes ligues ; toujours à la recherche des meilleurs joueurs.  Tout cela annonce un bel avenir pour le Football Universitaire ; je suis convaincu que l`équilibre règnera a travers la ligue d'ici a quelques années...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pages